Promenade dans la cité oasienne

Un résumé de la ville de Laghouat d' Antan et d' aujourd' hui. Merci au Studio photo Amina de Laghouat pour cette belle Mozaïque de vues historiques et splendides qui rappelle à tout un chacun l' heureux temps de jeunesse.

C' est la porte d' Alger à Laghouat ; L ' édifice construit après 1852 est toujours existant sous une autre restauration moins imposante et sans verdure sur le pourtour!

La Kouba de Sidi El Hadj Aissa qui domine une partie de la crête Ouest du Bar Erabt, au sein des remparts qui séparent Laghouat Sud du Nord

La Ville de Laghouat possède un potentiel touristique non négligeable, mais c'est surtout son environnement oasien qui offre de belles surprises dans l'écotourisme de découverte  du type particulier pour les géologues (grotte de sel à Tadjrouna, cratère de Talemzane de Delaa, Wadi du M'Zi et de M'saad. faciès en coupe séquentielle de l´Holocène. etc..). L' attractivité archéologique s'illustre  dans les multiples sites de gravures rupestres de néopaléotithique (6000 -12.000 ans), dont les styles et thématiques de faunes savaniques diffèrent d'une station à une autre.
En dehors de la ville, la beauté des nombreuses esquisses animalières gravées sur roche étonne tout un chacun. Les gravures en grand format se présentent à ciel ouvert pour les adeptes de la randonnée équestre dans l' Atlas saharien central ( El Ghicha, Sidi Makhlouf, Le Milok, Tadjrouna, Messaad, etc..).
Quant aux amateurs des ballades dans les jardins oasiens, mais aussi pour ceux qui rêvent de courses hippiques et de chevaux de fantasia et de Rahla sur Mehri, avec bientôt la réhabilitation du parc attractif de M'Rika et l'ouverture du Jardin botanique dont un projet zoologique tente de s'y greffer, ces événements d'attractions et de détente permettront aux populations le pur-loisir en plein air.
Evidemment, cela vaut mieux qu'un campement furtif et aléatoire, peu commode et sans sécurité, souvent trouvé à l'improviste sous un pistachier du hasard. Ces endroits offrent des coins insécurisés et malsains pour les familles (foudre, pluies et chaleur), pour les personnes âgées ( chaleurs et déshydratation) et des surprises pour les enfants en bas-âge (reptiles et scorpions et tiques, chiens errants), sans compter l´absence des premiers secours !
Lancer une structure d' écotourisme oasiens en vaut la peine vu le potentiel du patrimoine existant, souvent méconnu ou assez peu familier du public !
L'apport du Jardin botanique, tant attendu, ( en dehors du jardin public masculin du centre-ville) devrait s'enrichir d'une Faune typiquement saharienne pour deux raisons qui se justifient.
Primo : l´impact socio-éducatif et ludique pour les citoyens.
Secondo : renforcer la sensibilisation à la préservation des animaux et plantes par la démonstration d´une sauvegarde solidaire et intelligente sous contrôle  des espèces sahariennes en péril de disparition à cause des aléas climatiques et des chasses qui se multiplient anarchiquement !
Dans cette optique de contrat avec la Nature, nous souhaitons que le tourisme professionnel y soit  dynamique, avantageux et  aussi profitable à la détente des groupes de familles et des enfants qui veulent s'ouvrir à la Nature vivante et s´ouvrir à la vraie Biodiversité éloignée de leurs cités.
Les écoliers également peuvent apprendre à devenir de petits écologistes par l´observation et l´analyse des situations sous protection.
Ce serait de l'investissement éducatif, une sorte de gain de cause à maintenir par le défi au profit de la bonne préservation de la Nature (Faune et Flore), si l' apprentissage par les moins jeunes se perpétue et se transmet solidement chez  les plus jeunes générations. Chacun aura à apprendre à protéger et assimiler, en toute âme et conscience, l'écosystème dans son immensité complexe et rude que couvre le désert impérial !

Écrire un nouveau commentaire: (Cliquez ici)

123siteweb.fr
Caractères restants : 160
OK Envoi...

djarnia | Réponse 20.05.2014 11.18

Merci pour toutes les observations, compléments d' informations et commentaires positifs. Vos réponses transforment ce site en tribune Euro Africaine partagée.

HADJ AISSA MED | Réponse 05.12.2013 14.27

Voir tous les commentaires

Commentaires

10.05 | 10:33

BONJOUR . JAIMERAIS BIEN CREER UN ELEVAGE DAUTRUCHES.ESTCE QU IL YA UN MOYEN DE FAIRE UN STAGE DINITIATION ACET ELEVAGE PREALABLEMENT A LACHAT DAUTRUCHONS.

...
30.12 | 18:47

Bonne Année
Pour ce Nouvel An 2018 mes meilleurs voeux, heureuse fête et beaucoup de santé. Djarnia

...
30.12 | 18:26

Bonne Année
Pour ce Nouvel An 2018. Le Pr. d´afsahara Djarnia, a le plaisir d´offrir ce petit moment de détente avec l´heureux temps de ma Jeunesse : ALGER

...
30.12 | 16:23

...
Vous aimez cette page
Bonjour !
Créez votre site web tout comme moi! C'est facile et vous pouvez essayer sans payer
ANNONCE