le bonhomme raconte

En parlant d´Oasis, j´essaye de me plonger dans le lointain, quand tout petit, je venais de débarquer à Alger en 1953. En prenant le train jusqu´à Djelfa , puis en autobus jusqu´à ` ´LABOITE` en plein été, ville pour moi inconnue, car c´était ce que je pensais affronter par cette chaleur torride qui n´était pas de mon habitude ! Et soudain, à l´approche de la ville, juste au `chapeau-gendarme´, et avant l´ Oued M´Zi, juste tout près du pont M´Zi, édifié en 1923 et ayant fait participer mon père, tout jeune bâtisseur de son temps, se pressait sous notre regard ce bédouin tentant de regrouper à la voix les troupeaux du fidèle pasteur en chapeau d´alfa aux bords élancés. Ce sont des bêtes qui rentrent à Laghouat et non à La boîte`, rectifiait mon père qui nous avait laissé cette surprise de regagner cette autre patrie que j´ignorais totalement. Belle oasis de jardins à palmiers paisibles et des séguias à l´eau limpide qui se faufilait traversant les murs en `Toub`. Arrivé à destination, le bonhomme s´installa réjoui par une fraîcheur particulière qui venait de la `tinda` faite d´une charpente de roseaux et de palmes séchées. Hélas ! les mille séguias de Laghouat ont cessé de vivre et chaque jardin de palmiers dattiers et d ´arbres fruitiers se presse vers l´agonie faute de trouver le maître-jardinier qui console et bichonne ne se laissant point abandonner une moindre parcelle à la sécheresse. Et pourtant l´eau n´est qu´à quelques mètres de profondeur, il faut vite aller la chercher, plus comme avant, où l´on mesurait sa patience aux caprices de ces débits aléatoires et hebdomadaires savamment étudiés, mais en vertu de retombées économiques et à la force de ses deniers, car maintenant il va falloir creuser ou forer et ce n´est pas à la portée du commun des mortels !
L´Hygiène et l´hospitalité vont ensemble lors d´une ´diffa´( invitation volontaire à un repas) chez l´ habitant du sud d´Algérie et de toute l´Afrique du nord.Le `Liene` (voir photo) est l´ustensile qui permet de se laver les mains et s´adresse aux invités à tour de rôle. La tradition est en train de s´effacer chez les citadins, mais on mange souvent sur une table basse avec un grand tapis fait maison en guise de moquette.
Par pur effet de circonstances historiques du XIX ème siècle !
Rappel :
Après 1871, c´est l´occupation d´une partie de la France par la Prusse. Des mouvements de contestations nationalistes en Algérie se développent après les multiples soulèvements qui ont suivi ceux de l´Emir Abdelkader.
Le jeune prince de la confrérie des Tidjania, Sid Ahmed se trouve en France et rencontre la fille de ses rêves. La suite, sera que deux mariages contractés sous deux religions pour une première fois et pour le même couple rentrera dans les annales juridiques de l´empire de France.
Le Cardinal Lavigerie et le Muphti d´Alger scellent l´union du couple. Aurélie et Ahmed s´acceptent et s´installent à Kourdane, petit Palais et jardin pour la princesse, construits près de Laghouat. Ils y vivront paisiblement et en harmonie jusqu´à la mort précoce de Sid Ahmed et remariage avec son frère. Aurélie, dite` Lalla yamina` y vivra pendant 63 ans jusqu´à sa mort en 1933. Elles est enterrée à Kourdane ( Cour d´Anne, nom de sa soeur !)
La confrérie des Tidjania qui prêche sagesse et paix, est majoritairement répandue dans toute l´Afrique et se développe sur d´autres continents.
Le Sénégal a la plus forte concentration des Tidjania par rapport au nombre de ses habitants.Le père fondateur à Aïn Madhi ( Laghouat)de la Tarika s' exilera à Fez et y sera enterré.Son mausolée et sa demeure de naissance sont visités régulièrement par les adeptes de la confrérie du soufisme venant du monde entier.

Nota bene :
La photo ci-dessus représente le Crépuscule oasien à Laghouat

Écrire un nouveau commentaire: (Cliquez ici)

123siteweb.fr
Caractères restants : 160
OK Envoi...
Voir tous les commentaires

Commentaires

12.08 | 16:18

L´Oasis Laghouat est une terre de prédilection pour toute sorte de BIO agriculture.Les PAMs y poussent naturellement, pourquoi pas le Safran et d´autres ?

...
22.11 | 15:39

http://www.sidielhadjaissa.com/2016/11/mehdi-est-tout-fier-d-etre-le-premier-jardinier-de-produire-du-safran-a-laghouat.html?utm_source=_ob_email&utm_medium=_ob_notification&utm_campaign=_ob_new_comment#ob-comments

...
19.06 | 20:48

Oui le Schtett, il faut en parler. Nos archives d´écoliers y sont enfouies.J´écris pour ne pas oublier l´heureux temps de la jeunesse.C´était beau et simple...

...
16.06 | 21:33

sidi makhlouf

...
Vous aimez cette page
Bonjour !
Créez votre site web tout comme moi! C'est facile et vous pouvez essayer sans payer
ANNONCE