UN PIED DANS LES DUNES

Envoyez un commentaire

El Aghouat d´Ibn Khaldoun  qui la cite dans son oeuvre, est cette ville quasi-millénaire qui longe l´Oued M´Zi dont la principale alimentation hydrographique vient du Djebel Amour (Aflou).
Ras-El-Ayoun (foyer des sources)  en était la source qui jaillissait de sa claire fontaine gardée par Si El Bey. Jusqu' à nos jours, l' oued M'zi  alimente nappes,  oasis et jardins à fruits de la cité aux milles arcades et fortifications en pierres des laghouatis. Sur le flanc de la crête qui domine l´entrée de la ville et d'ElAssafia, tout près de l´imposant pont "1923"  traversant le lit de la rivière sur sa plus grande largeur la route, maintenant triplée, les accès à la ville sont facilités par la porte du Sahara, qui s' ouvre sur la cité paisible des Béni-laghouat .Les palmeraies et la verdure du Bordj Snouci et des oasis lointaines ont les pieds dans les cordons dunaires humidifiés par les remontées récurrentes de la nappe .

Écrivez votre message ici. Remplissez le formulaire :

Commentaires

22.11 | 15:39

http://www.sidielhadjaissa.com/2016/11/mehdi-est-tout-fier-d-etre-le-premier-jardinier-de-produire-du-safran-a-laghouat.html?utm_source=_ob_email&utm_medium=_ob_notification&utm_campaign=_ob_new_comment#ob-comments

...
19.06 | 20:48

Oui le Schtett, il faut en parler. Nos archives d´écoliers y sont enfouies.J´écris pour ne pas oublier l´heureux temps de la jeunesse.C´était beau et simple...

...
16.06 | 21:33

sidi makhlouf

...
16.06 | 21:26

...
Bonjour !
Créez votre site web tout comme moi! C'est facile et vous pouvez essayer sans payer
ANNONCE