Ecotourisme oasien en jachère !

Maintenant le Crocus Sativus fournit du VRAI SAFRAN oasien.

  Du SAFRAN  (notre  photo plat de Dorade au safran)

 

 Vente du vrai  SAFRAN en Filaments/ Espagne, Allemagne/

Une vente exceptionnelle du SAFRAN est relancée en 2017. Voyez avec DJARNIA- Snaoubar.

Nouvelles importantes : Certification ISO et enthousiasme se joignent

Le cercle des cultivateurs du Crocus Sativus s´est agrandi à 12 producteurs indépendants, entre petits, moyens exploitants et propriétaires terriens.

Nous vous informons que le défi reste ouvert pour l´extention des surfaces d´exploitation du SAFRAN à Laghouat.Le projet s' avère ambitieux. L 'extension vise d' autres grandes surfaces d' exploitation (5-100 hectares) Le Club SOL qui réunit maintenant des producteurs chevronnés et solidaires, possède sa toute première certification de qualité du Safran du terroir oasien.

Bravo ! aux agriculteurs passionnés qui ont oeuvré pour arriver au bon résultat après 3 ans d´efforts et de patience... Nous avons donc pu décortiquer l´analyse du SAFRAN de Laghouat.

Selon les critéres donnés par analyses Spectrophotométriques en France sur : 

la Saveur (Picrocrocine), l´Arome (Safranal) et la Couleur (Crocine) 

La qualité Conformité tombe dans la Catégorie 1

/Conclusion/ Sa Certification ISO 3632-2 indique l´excellence du SAFRAN de Laghouat.

Je félicite les artistes du terroir oasien. Ils se reconnaîtront et on pourra fêter cet évenement !

Note : du SAFRAN en Pistil est en vente !

Flacon hermétique : 0,5g/ 9€ x185 DA = 1665 DA

Capsule hermétique : 0,1g/1,8€ x185 DA  = 333 DA

Information /

Nous aurons une rencontre importante avec les amateurs de notre Club SOL en Avril prochain à Laghouat.

Le concept souhaité par tout acteur-écononique  dans la Biodiversité: 

Se mesurer aux défis du temps par la participation solidaire et croissante à  la production écolo-novatrice des plantes en milieu rural oasien. C´est la manière authentique et simple de se valoriser en dévoilant son potentiel expérimental.

Reconnaissance envers l´agriculteur pionnier et patient.

En partant de zéro, ce sont de réels apports contributifs et sincères qu´íl développe. Celui qui travaille la terre en améliorant méthodiquement son savoir-faire, reste  toujours discret et c´est normal ! Il verra son Bonheur à travers la récolte libre du fruit de ses efforts. Des cas réels sur le terrain sont en train de se produire....Bon courage !

Annonce culinaire pour les fins gourmets.

Délicatesse !

Un plat fait maison (Dorade au Safran, voir photo jointe) a bel et bien été fait à Laghouat.

Djaro

 

 

Un joli petit hôtel/restaurant très bien placé vient d´ouvrir à Snaoubar / Laghouat /. HOTEL RANIA est propre et pratique des prix très compétitifs ( chambres+Suite). Nous lui avons rendu visite et nous pensons qu´il rentre largement dans les normes d´un complexe touristique en évolution, accueillant et abordable en confort. Bonne chance à son propriétaire Yahia et à son gérant !

NB/Vous trouverez nos coordonnées bancaires à la fin du texte ci-joint
D´abord voici la première réaction du Dr. Ben Mia à notre message ci-joint:

"Je suis très content pour les nouvelles de la réalisation du Parc Animalier de la ville de Laghouat dont l'appel vient d'être lancé via le site djaromed.fr.
Enfin les choses commencent à bouger et dans le bon sens !!! Ce futur Parc Zoo du Jardin Botanique de Laghouat sera la fierté de tous les sympathisants de la Protection de la Biodiversité Saharienne, surtout que l'aménagement sera solidaire et participatif.
Salutations.
Nordine BEN MIA."

Djaro s´adresse à Vous.
Bonjour les amis de Laghouat,

Lettre d´AFSAHARA pour les Beni-Laghouat

Nous activons avec nos partenaires par toute notre capacité et petits moyens mis à notre portée pour rendre à l´oasis de Laghouat ses lettres de noblesse. Sa jeunesse peut faire mieux et plus en se penchant sur la protection intentionnée de la faune et flore de l´Atlas saharien ! Malgré notre éloignement, le Parc M´RIGHA et le jardin botanique nous paraissent proches et familiers. Leurs aménagements sérieux et durable est une priorité d´urgence.
Ca commence, bravo ! Espérons une amplification et un élargissement pour faire mieux !
S´occuper de la Biodiversité, c´est aussi une entreprise complexe par son caractère qui pousse à engager sans contraintes l´homme volontaire, question souvent harassante, mais glorieuse dans sa finalité! L´oeuvre de réaliser ensemble ce projet, de faire connaître la faune à l´enfant pour son attachement et sa sensibilité envers son milieu de biodiversité des déserts, une fois réalisé in situ, peut constituer une part des services accomplis et de bonne conscience confiés à la protection des plantes et aninaux endémiques du Sahara ! Oser en faire une constante dans la région reste un défi accessible et légitime que chacun peut porter en soi, dans l´abnégation, mais surtout dans l´entente parfaite d´un partenariat constructif, sincère et durable.

Remplir un jardin botanique d´animaux et de plantes qu´íl faudra suivre et entretenir sur une longue durée se fait partout et par étapes dans l´organisation et la détermination de tout un chacun.La passivité et l´indifférence, pour l´édification d´un tel projet, sont des mots à bannir, puisque d´autres exemples de ce genre ailleurs ont pu réussir, avec beaucoup de détermination et du tact... C´est à cela que nous nous référons et auquel il faut aboutir pour que les générations montantes ne puissent pas reprocher aux anciennes, celles de leurs pères et grands pères, de ne pas avoir fait grand chose dans ce domaine sensible qu´est la Biodiversité saharienne mourante...

Alors, soyons prêts, disposés, convaincus et solidaires pour cette entreprise commune dont les portées sont, éducative, socio-économique, culturelle et pédagogique, mais surtout à vocation écologique portée par la jeunesse pour la ville qui se veut attractive, belle, exemplaire, intelligente et décisive dans ses actions et projets de tous les jours ! La révolution verte pour l´entretien de la Nature orpheline et pauvre en plantes et animaux qu´est le Sahara face à la désertification, signifie ne pas céder à la colonisation des dunes guidée par la force de la Nature et facilitée par l´inaction de l´homme, sinon, cela paraîtra comme présenter un héritage abandonné qui peut s´apparenter à une négligence de préservation du patrimoine naturel vivace appartennant, de facto, aux enfants de demain !
Amicalement de ma part.

Le pays du palmier

Je suis là, les pieds secs plantés dans le sable brûlant.
Ma crinière verte s´agite pour caresser le vent.
Mon fruit jaune brille comme du miel aux petites lunes.
Le jour rêveur, j´admire l´éternel mouvement des dunes.
La nuit guetteur, j´agite mes palmes comme un éventail.
Pour rafraîchir l´espèce vivante qui me semble de taille.
Parfois solitaire, mon corps élancé me porte au firmament.
Pour offrir à l´oiseau égaré une halte dans son temps.
Et rappeler à autrui le défilé des soudaines générations.
Que j´ai connues sans que l´on me prête attention.
Moi, qui sert de repaire sûr au passager mal renseigné.
Pense vouloir ajouter à l´énergie sa force de perdurer.

Petit Poème de Djaro

Cette inspiration offerte au Palmier s´inscrit dans le cadre de notre sensibilisation pour la préservation de la biodiversité, et pour que l´endurance de celle-ci se maintienne en se renforcant, le regard sur la dualité faune et flore est impératif et peut ouvrir aux générations montantes le bon reflexe du respect envers la Nature dont l´équilibre de l´écosystème saharien, justement, s´aiguise par l´observation du réel vivant dans toute sa dimension majestueuse. L´image du monde vivant (faune et flore) s´incruste chez l´écolier qui visite un parc zoobotanique en affectionnant plantes et animaux endémiques dans son vis-à-vis avec son environnement immédiat et sa conscience grandissante.

APPEL A CONTRIBUTIONS / pour toute aide matérielle, financière ou professionnelle, adressez-vous à Mr. Mohammed BRIK , Président d´El Argoub- Laghouat -/
Les deux associations AFSAHARA et EL ARGOUG travaillent pour le même motif et les mêmes actions. Ce sont les initiateurs et démarcheurs du projet animalier qui requiert la participation des PME, PMI et entrepreneurs de la région.

Nous souhaitons voir, avec votre solidarité bienveillante, un lancement de parc animalier ( faune saharienne), et pensons que l´implication de particuliers dans ce projet startégique est de grande importance pour tout l´Atlas saharien qui en prendrait le relais.
D´où peut venir le coup de pouce ?
Dans le cadre de l´aménagement de l´espace animalier et de l´achat-collecte des animaux sauvages du Sahara, Il y a beaucoup de nobles familles aisées et des entrepreneurs à Laghouat qui peuvent participer financièrement à la mise en place de la logistique du parc pour 35 espèces endémiques identifiées.
Toute contribution de votre part se fera dans la transparence totale (celui ou celle qui veut la discrétion nous le signale, svp, avant la mise en publication des références du donateurs). La publication des acteurs et contributeurs sera apparente dans notre site (www.djaromed.fr), qui est déjà visité par plus de 100 000 personnes du monde.

Nos références bancaires
Les virements peuvent être faits dans l´un de ces comptes, en DA ou en Euro :

M.Djarnia Robert
IBAN DZ58 0002 1005 5112 2002 4346 24 pour EURO
Compte : 1220024346
SWIFT SOGEDZAL
ou
IBAN
IBAN DZ58 0002 1005 5140 0000 6948 86 pour DINARS
Compte : 4000006948
SWIFT SOGEDZAL
Société Générale Algérie
Agence de Ghardaia
2, rue Amir Abdelkader

NB/
Vous pouvez aussi faire connaître vos propositions et suggestions en me contactant.
Mes email : djaromedia@gmail.com, djaromed@hotmail.com, ou djar.rob@laposte.net
Nous attendons de vous une solide participation et des suggestions pertinantes.


IMPORTANCE, PRIORITéS & DéMARCHES :
Contribuons ensemble à l´aménagement de la partie zoologique pour satisfaire la curiosité intellectuelle de l´enfant , question de lui offrir la découverte d´un monde qui lui est totalement inconnu : l´observation de la Faune saharienne, souvent furtive et cachée (le pari est de ramasser et regrouper, sans délais, tous les spécimens sauvages du Sahara). L´aménagement des espaces est une priorité majeure qui va profiter à la population visiteuse( groupes de familles, enfants, retraités, enseignants, universitaires), et spécialistes des forêts et de l´environnement des zones semi-arides.

Notre appel est de connaître votre avis pour construire un parc animalier (Zoo) dans le Jardin botanique ou ailleurs. Il faut la solidarité et un élan de tous. Une liste est ouverte pour l´inscription au défi. Elle sera publiée sur internet pour tout contributeur à la construction du parc animalier au sein du jardin Botanique.

Merci de vous rapprocher de Mr BRIK Mohammed en laissant vos traces et type d´aide pour vous publier sur internet par les services spécialisés du Web Master : www.djaromed.fr

Votre participation volontaire est importante. Elle permettra de vous faire connaître.

- Transmettez le message à vos amis et proches, ainsi qu´à votre entourage immédiat.
- Contactez personnellement Mr BRIK Mohammed pour l´enregistrement de votre contribution.
de Djaro
Des essais sur divers palmiers sont quasi-concluants d´une réussite à fort % grâce aux suivis des arrosages et aussi de l ´entretien permanent, sans interruption par acharnement contre la désertification dunaire. Le pari est presque gagné et le gazon couvre la couleur du sol, anciennement ocre et sablonneux !
Le Responsable de HEZIEL VOYAGES avec ses coupes internationales explique dans ses locaux de Laghouat le cheminement de ses trophées obtenus grâce à du Travail hors norme et durable dans le temps. Ses démarches : organiser et préparer dans la sérénité et la discipline toute commande de voyages en internes ou vers l´extérieur en usant de son feeling et de son fort relationnel. Nous pensons que la gestion économique du voyage oasien est un art qui suscite ordre et organisation programmables à l´avance.Nous souhaitons à HEZIEL VOYAGES encouragements et mérites, ainsi qu´à tous ceux qui s´y mettent sérieusement dans ce créneau porteur, dont la réussite ne peut être que durable si l´organisation des voyages internes/ externes et proximaux se met en évidence par son originalité. Ce n´est pas le potentiel patrimonial qui fait défaut à Laghouat. Je peux vous le garantir ! Il suffit de s´y atteler avec un staff d´amateurs volontaires, dans la détermination entrepreneuriale + associative, à travers un élan de solidarité doté de pragmatisme organisationnel pour entretenir durablement le secteur ECOTOURISME OASIEN, loin des promesses alléchantes ! Djaro

Commentaires

22.11 | 15:39

http://www.sidielhadjaissa.com/2016/11/mehdi-est-tout-fier-d-etre-le-premier-jardinier-de-produire-du-safran-a-laghouat.html?utm_source=_ob_email&utm_medium=_ob_notification&utm_campaign=_ob_new_comment#ob-comments

...
19.06 | 20:48

Oui le Schtett, il faut en parler. Nos archives d´écoliers y sont enfouies.J´écris pour ne pas oublier l´heureux temps de la jeunesse.C´était beau et simple...

...
16.06 | 21:33

sidi makhlouf

...
16.06 | 21:26

...
Bonjour !
Créez votre site web tout comme moi! C'est facile et vous pouvez essayer sans payer
ANNONCE